[bleu]La 11ème sélec­tion régio­nale du concours du « Meilleur Crois­sant au Beurre d’I­si­gny » vient de se ter­mi­ner pour la région 08 (PACA/Languedoc).[/bleu]

Ven­dre­di 04 mars, le tro­phée arrive au Lycée Hôte­lier « Bon­ne­veine » de Mar­seille dans les mains de Domi­nique Allard, un de ses appren­tis l’a­vait rem­por­té en finale en 2015.

La jour­née com­mence à  9h00 par l’ac­cueil des dix-sept can­di­dats et le pas­sage au ves­tiaire. Nous consta­tons avec plai­sir que le métier se fémi­nise avec la pré­sence de cinq can­di­dates prêtes à  rele­ver le défi.
Les jeunes sont moti­vés mais on sent un peu de ten­sion chez cer­tains. Nico­las Barel­li (pro­fes­seur du Lycée Bon­ne­veine et res­pon­sable de l’or­ga­ni­sa­tion) nous dirige vers le labo­ra­toire dédié à  cette épreuve, pen­dant ce temps, Rodolph Cous­ton donne les consignes pour le bon dérou­le­ment de cette mati­née.
Les huit accom­pa­gna­teurs pré­sents sont priés de pro­cé­der à  la pesée des détrempes sous le regard atten­tif du délé­gué de région. Tous les pâtons pèsent 600g, il est temps de dis­tri­buer le « Beurre d’I­si­gny » deman­dé par les can­di­dats. Après une rapide mise en place des postes de tra­vail, le « top départ » est don­né à  10h00 pré­cises.

Dans un vacarme assour­dis­sant digne d’un concert pour tam­bours, les dix-sept can­di­dats ramol­lissent leur beurre au rou­leau, c’est par­ti pour deux heures de tra­vail. Il faut tou­rer, détailler puis façon­ner 24 crois­sants dans les règles de l’art et veiller aus­si à  la régu­la­ri­té des pro­duits. On sent l’en­ga­ge­ment et l’at­ten­tion por­tée à  chaque geste par tous les can­di­dats.
Au bout de deux heures, les crois­sants sont mis en apprêt pour deux heures encore et les can­di­dats en pro­fitent pour net­toyer et ran­ger le labo­ra­toire. L’am­biance est net­te­ment plus déten­due, les langues se délient en même temps que les groupes se forment. Il est à  pré­sent midi, nous voi­là  par­ti pour un repas sur le thème de la Chine offert par Isi­gny et ser­vi dans le res­tau­rant d’ap­pli­ca­tion.
Après ce bon repas, il est à  nou­veau temps de rejoindre le labo­ra­toire pour dorer et cuire les crois­sants, ceux-ci sont expo­sés sur grille dans une salle annexe et le jury pro­cède à  la nota­tion. Après quelques expli­ca­tions sur la pro­chaine étape de ce concours, les résul­tats sont pro­cla­més.

Rodolph Cous­ton et mon­sieur Lefran­çois Emma­nuel de la coopé­ra­tive « Isi­gny Sainte Mère » féli­citent les deux can­di­dats qua­li­fiés et un panier gour­mand de pro­duits «d’I­si­gny » est offert par mon­sieur Lefran­çois.

[bleu]

  • La 1ère place revient à  Océane Mar­gue­ritte, du CFA de Saint Maxi­min.[/bleu]

paca-10.jpg

[bleu]

  • La 2ème place revient à  Ste­phann Tour­rel du CFA de Porc-de-Bouc

[/bleu]
capa-11.jpg

Après les applau­dis­se­ments de cir­cons­tance, ren­dez-vous est don­né pour la pro­chaine édi­tion et des encou­ra­ge­ments nour­ris adres­sés aux deux can­di­dats qui iront ten­ter de rem­por­ter le tro­phée une troi­sième fois pour le rame­ner dans notre région. Encore une preuve de l’en­goue­ment pour ce concours et de l’in­té­rêt des jeunes pour notre beau métier.

Vive­ment la 12ème édi­tion !!!