COMPTE  RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 8/10/2006 A MURET (Haute Garonne)


Lors de notre dernière assemblée, la 24ème, 65 professeurs étaient présents.

Monsieur DEGUIBERT en fit l’ouverture. Il fut le directeur de l’Institut National de la boulangerie de Rouen et membre depuis la création de l’association. Il nous donna un petit cours d’histoire, nous rappelant que ce fut en 1972 que Monsieur Combe Président de la Confédération eut l’idée de créer un centre de formation pour les professeurs de boulangerie.

C’est ainsi que Monsieur DEGUIBERT devint « papa » des futurs professeurs comme ceux-ci aimaient à le surnommer.

Au bout de 10 ans l’INBP était créée (Gérard Brochoire prit la suite pour l’avenir). Pour Monsieur DEGUIBERT c‘est une belle histoire d’amitié qui dure depuis 34 ans.

Nos plus vifs remerciements se sont tournés également vers les professeurs qui nous ont accueillis à Toulouse :   Gérard Livigny le chef d’orchestre, Joël Defives, Alexandre Lopez, Jérôme Foulquier, et Marc Mateu.

D’autres adhérents se sont excusés de ne pouvoir être présents ; il s’agit de :

André Philippe, Bourgade Patrick, Breteau Bruno, Camus Alain, Catherine Claude, Cottard Christophe, Coulaud Michel ; Couprie Patrick ; Couston Rodolph ; Enault Josy ; Farjaud Roger ; Houlle Gérard ; Iltis Jean Claude ; Liebray Jean Dominique ; Megel Lucien ; Menanteau André ; Montessinos Frédéric ; Ratel Laurent ; Suc Olivier ; Tabourel Yann ; Thibaut Charles ; Thomas Richard ; Toussaint Luc ; Valety Patrick ; Weppe Sylvain.

RAPPORT MORAL :

L’AAINB se porte bien, les comptes sont en équilibre et les adhérents sont satisfaits, leur nombre reste constant, les retraités étant remplacés par de jeunes professeurs.

La solidarité et la convivialité sont toujours présentes au sein du bureau. il faut dire que cette année celui-ci a connu des moments difficiles avec l’hospitalisation de notre président-adjoint Michel Moreau en raison d’une délicate opération et Frédéric Montessinos qui n’ayant pas accepté un contrat précaire a été licencié ; nous espérons que sa situation va finir par s’améliorer. Malgré cela il continue de s’occuper du site même s’il aimerait que quelqu’un prenne la suite (il donnerait à cette personne s’il en a besoin toute son aide).

Mr De Guibert nous a rappelé qu’il faut garder une certaine distance vis-à-vis des instances (étant une association amicale) pour ne pas se trouver un jour devant une porte close. Notre rôle auprès de ces instances étant primordial en matière d’information, car nous connaissons tous les acteurs de la formation (les jeunes, les entreprises, la formation….).

Nous avons constaté également que la formation MCBS stagne. Nous pensons que le plan de formation établi ne se déroule pas comme prévu et il faut que le Brevet Professionnel soit revu. La confédération réalise qu’il serait bon d’informer les entreprises sur l’ensemble des diplômes de la filière.

L’association nous permet de participer aux concours et corrections d’examens, d’intervenir lors de l’élaboration ou de la reforme des diplômes.

Exemple : Réforme du CAP (2 professeurs du public et 2 professeurs de CFA)

Création de la MCBS (2 professeurs du public et 1 professeur de CFA).

 

REMERCIEMENT AUX PARTENAIRES :

Les établissements Lesaffre (qui financent 20% des dépenses de l’association) par la voie de Monsieur MONTOYA, nous laissent espérer une augmentation de leur soutien.

Le CIDIL, représenté par Monsieur ROCHARD souhaiterait intervenir au cours d’une de nos manifestations pour mettre en avant l’utilisation des produits issus de la production laitière. Celui-ci est invité à la prochaine réunion du 10 Février2007. Il finance actuellement les frais d’expédition de nos journaux (ce qui représente une économie substantielle).

Eurolam dirigée par Monsieur LAMARQUE qui nous avait un peu oublié, s’engage à nous soutenir encore en 2007.

L’INBP nous accueille gratuitement sur les salons de la boulangerie.

Il y a également eu un concours du meilleur croissant organisé par les établissements Isigny Sainte Mère afin de mettre en avant leur beurre de tourage AOC, ils ont gracieusement récompensé les participants, 7 établissements ont participé. L’année prochaine cette manifestation sera réitérée et dans 3 ans ils comptent faire un concours national.

 

INTERVENTION DE Michel SUREAU (trésorier) :

Monsieur Michel SUREAU nous présente les comptes de l’association, il est remercié pour la tenue de ceux-ci.

L’association est financièrement autonome à 75%.

Frédéric a trouvé des sponsors pour le site ce qui nous permet d’avoir quelques deniers  supplémentaires. (La pub sur notre site aainb.com)

Patrick Ferrand et Patrick Pelé de Roanne, ont remis un reliquat à l’association, car leurs sponsors ont donné plus qu’ils n’ont eu besoin pour l’AG. Il s’agit de la deuxième fois où ce cas de figure se produit.

Yves Lecouvey et Guy Spriet ont vérifiés les comptes du 08/10/2005 au 01/09/2006. Ils ont déclaré que ceux-ci étaient correctement tenus et ont demandé le Quitus à l’assemblée.

Aucune objection n’est relevée, l’assemblée donne Quitus au trésorier.

 

INTERVENTION DE JACQUES RICHARD (secrétaire) :

Cette année il y a eu 5 réunions du bureau, la dernière s’est tenue  le 7 Juillet à L’INBP.

Il y a 200 photos sur notre site et le site « Technoboulange » est visité plus de 120 fois par jour.

Le compte rendu de l’assemblée générale de Roanne 2005 qui a été publié en Décembre 2005 n’ayant amené aucune réclamation écrite ou verbale de l’assistance, est approuvé par l’assemblée.

L’association a participé durant 4 jours au salon de la boulangerie ; 30 à 40 professeurs y sont venus ainsi que certains sponsors ; nous comptons renouveler l’opération lors du prochain salon Europain.

 

QUESTIONS DIVERSES :

1.  Y a t-il autant de jurys boulangers que pâtissiers lors de l’examen de pratique de la MCPB (Pâtisserie Boulangère) ?
Les enseignants présents ont indiqué que oui.

De plus on a constaté que le taux de réussite à cet examen est assez élevé, il faut également savoir que cette formation est plus intéressante pour un jeune titulaire d’un CAP boulanger, que d’un CAP pâtissier vu que la pratique est axée principalement sur la pâtisserie de base.

2.  Les recettes de technomitron.
Un des professeurs nous a rapporté qu’une de ses collègues qui enseigne les mathématiques n’apprécie pas le fait que les recettes soient inscrites en pourcentages.
Réponse : le langage professionnel est opaque pour certains profs d’enseignement général. (Voir : définition de taux d’hydratation, et non teneur en eau).

3.  Est-ce que les professeurs ont tous été bien informés sur leur droit à la formation ?
Il faut savoir que maintenant chaque professeur dispose d’un crédit d’heure annuel pour suivre des formations.  (par la DIF Demande Individuelle de Formation  : http://www.fafcm.com/fafdepliant.pdf ).

4.  Où peut-on suivre une formation ?
On peut la suivre où on le désire du moment que celle-ci est en rapport avec le métier du professeur.

5. Nous avons également appris que les jeunes titulaires d’une Mention Complémentaire quel qu’elle soit peuvent s’ils le souhaitent passer par la suite une MC d’un autre métier de l’alimentaire sans pour autant avoir un CAP dans cette discipline.
C’EST FAUX.  Non. Seule la MCPB est accessible actuellement aux deux CAP, celui de Boulanger et celui de Pâtissier.

6. Un jeune ayant un CAP pâtissier et une MC en pâtisserie peut très bien s’il le désire passer la MCBS sans avoir aucun diplôme en boulangerie.
C’EST FAUX.

 

DIVERS :

Concernant la prochaine formation à L’INBP, Monsieur BROCHOIRE attend les propositions des enseignants afin de choisir un contenu de formation conforme à leurs besoins.

Il a été également proposé que les professeurs retraités puissent payer une demi cotisation afin d’alléger leurs dépenses. Cela ne serait effectif que pour les retraités qui en feront la demande, par contre ceux-ci n’auront plus droit de vote à l’assemblée.

Concernant le site, on peut y trouver une palette de recettes très vaste au format Word ou PDF, celles-ci sont accessibles à tous  (si des professeurs ont de nouvelles recettes ils peuvent les faire parvenir au bureau afin qu’on puisse les ajouter, merci).

Les référentiels sont également disponibles sur le site. Sans oublier la liste de diffusion, qui facilite la communication entre tous.

La finale des Olympiades se déroulera à Amiens en mars ; par contre il semblerait que la boulangerie n’irait pas plus loin, cela aurait été prévu dés le début.

La prochaine assemblée devrait se tenir à Epinal.

Après notre assemblée Messieurs André DEGUIBERT et Michel MOREAU sont mis à l’honneur et remerciés par tous les amis qui les entourent pour leur travail, leur courage, leur dévouement  et pour avoir rassemblé tous les enseignants en boulangerie.
Un diplôme de Reconnaissance et une Médaille concrétiseront le grand « Merci » que nous leur devons.

ELECTIONS :

Sortants :  Michel Moreau, Frédéric Montessinos (qui accepte de renouveler son mandat si nécessaire) et  Alain Lafaye (qui souhaite poursuivre son action au sein du bureau).

Personne ne se présentant pour prendre la suite, chacun a repris sa fonction mais ils aimeraient que d’autres personnes s’investissent dans l’association pour prendre le relais dans l’avenir, et ceci afin d’assurer la pérennité de l’association.

Yves Lecouvey et Guy Spriet sont reconduits dans leur fonction de vérificateur aux comptes.

CLOTURE :

Celle-ci est faite comme l’ouverture par Monsieur DEGUIBERT ; celui-ci remercie toutes les personnes présentes.

Il nous rappelle également qu’à l’heure actuelle les gens sont surtout axés sur le domaine financier. Or quand il a débuté, les CFA n’existaient pas, et ils ont débuté avec peu de moyens, aussi pense-t-il  que c’est un peu à cause de cela que lui et les autres ont formé une équipe si soudée.

Secrétaire de séance
Virginie NEUKELMANCE