COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE BRUXELLES DU 10 OCTOBRE 2010


L’assemblée se tient à l’Institut Roger Lambion à Bruxelles

Sont excusés : Mr Jean Pierre CROUZET, Laurent SERRE, Frédéric MONTESSINOS, Jean BRULFER, Gérard MINARD, Yves LECOUVEY, Jean Marie HARTWEG, et Sylvain WEPPE.

Alain MARIE, Président, ouvre cette 28e AG par des remerciements envers, le groupe Puratos- Patisfrance-Belcolade, l’Institut Roger Lambion du CERIA,  Mr VALLS, Directeur France du groupe PURATOS, ses maitres boulangers et Mesdames CRES-BRUN et CLAEYS, sans lesquels ce rassemblement à Bruxelles n’aurait pas pu avoir lieu.

Une minute de silence est observée à la mémoire de deux des nôtres : Maurice COTTE de l’Isère et Nicole CADIOT épouse de Bernard CADIOT.de Gironde.

En ce début d’assemblée, le président propose à l’approbation le compte rendu 2009 suite à sa parution dans le bulletin de décembre 2009. Le Compte rendu 2009 est proposé au vote à main levée, il est adopté à l’unanimité.

Alain tient aussi à remercier, les membres de notre association qui ont particulièrement œuvré pour ce rassemblement. Il s’agit, de Luc TOUSSAINT qui a permis la concrétisation de ce projet exceptionnel, dont il est d’ailleurs l’initiateur, mais aussi, Yann TABOUREL qui a collecté de manière parfaite les inscriptions, puis Alain LAFAYE pour son soutien informatique et enfin tous les adhérents qui ont répondu « présent » à cette invitation.

Il associe les autres membres du bureau qui ont suivi les opérations et qui nous ont soutenus. Enfin, merci à Franck GUYON (nouveau président de l’Association Nationale des Professeurs de Pâtisserie ANFP) qui a accepté d’honorer de sa présence ce rassemblement.

Alain MARIE retrace brièvement l’historique de l’association : «  Il y a 28 ans, naissait notre communauté sous la présidence de Michel MOREAU.
Notre 1er bureau composé de 6 membres comptait déjà Marcel LEBRET et Luc TOUSSAINT;  merci à tous les deux. L’association comprenait alors 88 adhérents; aujourd’hui, l’association grandit et se porte bien, puisque nous sommes près de 250. C’est un bel exemple de solidarité depuis le départ et nous pouvons tous en être fiers.

L’AAINB sur internet et le nouveau « Technoboulange » « Profdeboulange » :

Fred, a complètement relooké notre site « Technoboulange », ce qui le rend d’une lecture plus agréable. Mais Alain Lafaye souligne un manque évident de participation au niveau de ce site, car peu d’articles sont fournis à la publication. La fréquentation, par contre, reste d’un beau niveau journalier.

Concours Croissants :

La Finale du Concours Croissants au Beurre d’Ysigny Ste Mère s’est tenue à l’EBP à Paris. Yann TABOUREL relate son déroulement et nous informe qu’il s’ouvre de plus en plus largement sur notre territoire, avec la participation initiale de 50 centres de formation.
Il est organisé par l’AAINB et la coopérative d’Isigny st mère
Le but de ce concours est de promouvoir nos jeunes ainsi que de remettre au goût du jour la viennoiserie. Ce beau concours a commencé il y a 5 ans, avec comme seule région, la Normandie. Aujourd’hui 7 régions sont en lice : la Bretagne; l’Ile de France; l’Alsace Lorraine; le Rhône Alpes; le Nord ; l’Aquitaine  et la Normandie.
2 candidats sont sélectionnés par région et ainsi 14 candidats sont retenus pour la finale nationale.
(Lire le Compte rendu dans ce journal).
Ce concours se situe à cheval sur 2 années de formation, aussi un repositionnement  entre début Janvier 2011 et fin Avril 2011 paraît très rationnel.
D’autre part, afin de mettre en avant le gagnant dans la presse professionnelle, Yann TABOUREL demande que soit communiquée sa recette.
Une  question émerge : Lieu de la finale ? Il est vrai que la région parisienne est « accessible » et, de plus, privilégiée par la presse.

Yann remercie tous ceux qui gèrent les sélections dans les régions,  les enseignants et professionnels, qui ont accompagnés les jeunes en finale, et les établissements qui donnent les moyens et les locaux.

Alain MARIE chargé de jury du concours des écoles  remercie, les professeurs qui ont noté et les jeunes qui ont concouru.  Il collabore avec le LEMPA organisateur  Régis  DELFRAT, remplacé par Mr Pierre TRISTAN FLEURY et un fidèle partenaire de ce beau concours qui valorise la formation : GDF SUEZ.

Le salon national de la Boulangerie, Portes de Versailles à Paris, n’existe plus.
Il rejoint le SIHRA à Lyon.   EUROPAIN se tiendra, alternativement, à Villepinte tous les 2 ans.

Aujourd’hui, il est possible de faire participer nos jeunes élèves à une multitude de concours, mais nous ne devons pas perdre de vue que nous sommes « formateur » avant tout.

Rapport financier : par Michel SUREAU 

234 adhérents + 18 régularisations (252 cotisations au total) ont généré 7320,17€ de recettes auxquelles il faut ajouter les subventions et 2267,98€ de recettes diverses.
Le montant des dépenses pour cet exercice s’élève à 9101,30€uros (voir bilan détaillé en annexe).
Le nombre de cotisations est en augmentation grâce à l’accroissement de la masse d’adhérents, mais celles-ci ne peuvent assurer seules le fonctionnement de l’association.

Bilan financier et des comptes, par Guy SPRIET, Vérificateur aux comptes

Les vérificateurs aux comptes, ainsi que le trésorier adjoint,  se sont réunis chez Michel SUREAU à Beauvoir sur Mer en Août, pour procéder à la vérification des comptes. Ces derniers ont été vérifiés et aucune anomalie n’a été relevée. Le Président demande le QUITUS.
Les comptes financiers 2010 sont  adoptés à l’unanimité à l’assemblée.

Le président remercie pour la tenue des comptes son bureau et les partenaires qui accompagnent l’AAINB toute l’année depuis fort longtemps.

Election statutaire du tiers sortant :

Denis BARTEAU réside maintenant au Pérou, il ne peut pas postuler à nouveau.

Gerald LEQUEUX et Jacques RICHARD, sortants, sont réélus à l’unanimité.

Election des vérificateurs aux comptes :

Yves LECOUVEY et Guy SPRIET sont également réélus à leur poste.

Informations relatives au BAC PRO :

Le BAC PRO Boulangerie Pâtisserie est en place. D’une manière générale nous le subissons tous et sa mise en place reste difficile.  Pour l’heure, les professionnels ne se prononcent pas mais ne s’engagent pas suffisamment dans cette formation, et ne sont pas favorables aux cycles d’alternance pour ce diplôme.
–  L’apprenant doit connaitre et se perfectionner à tous les postes.
– Comment peut on former un prof de pâtisserie en boulangerie en si peu de temps (et inversement ?)

Pour info, nous pouvons trouver quelques documents en ligne concernant le BAC PRO (grille d’évaluation, sur le site  de l’académie de Versailles)

Yann apporte sur ce sujet une réflexion :
«  Les jeunes; et c’est leur intérêt;  devront continuer leur formation après le BAC PRO. Ils auront besoin, de se spécialiser dans l’une des deux compétences »

Gérard BROCHOIRE intervient à son tour sur un autre propos:

« Certains d’entre nous ont peut être du temps libre dans leur vie. Il existe des missions humanitaires  qui pourraient nous intéresser et dont notre disponibilité serait salutaire. Pourquoi ne pas éditer un mini CV et profiter de notre association pour servir la cause des plus démunis. »

Point sur l’état d’avancement du futur référentiel BP Boulanger.

Patrick FERRAND, Patrick PELE et Gérald LEQUEUX ont assisté à 3 réunions en CPC.
Le futur BP rénové devrait démarrer en septembre 2011

Au cours d’une intervention animée, les deux Patrick, nous indiquent les voies dans lesquelles ils souhaiteraient orienter le BP.
– Patrick suggère qu’il n’y ait plus d’épreuve avec du pain courant comme produit
– Le pain de tradition resterait toujours d’actualité (en pointage retardé par exemple…)
– Il n’y aurait plus de pétrissage intensifié, par contre les levains seraient intégrés (levain liquide pour le pain de tradition, levain dur pour le pain de campagne…)
– Une gamme « nutrition » verrait le jour (pain aux germes, T 80, ..) qui peuvent être associés pour une gamme sandwichs.
– Pains régionaux : 3 ou 4 avec des techniques spécifiques
– Pains européens (déclinaison éventuelle avec des produits traiteurs)
– Viennoiserie (grande variété de viennoiserie pour les jeunes et également de la viennoiserie crue surgelée)
– crèmes et garnitures un peu différentes
– Le domaine traiteur (CA en hausse, devrait être développé)
– des gâteaux de voyage (cakes, brownies, cookies…)

Gérard BROCHOIRE rappelle cependant, qu’actuellement, en entreprise très peu confectionnent les croissants. Il faut donc bien faire la différence entre les objectifs souhaitables et la réalité.

Clôture de l’AG

Fin de séance Alain MARIE clos cette 28ème Assemblée Générale, pour nous diriger vers le buffet, où nous attendent de succulentes friandises concoctées par l’institut Roger LAMBION.

Le secrétaire de séance : Philippe ROLLAND