Finale du concours crois­sants au beurre d’I­si­gny 2010

Ce ven­dre­di 1er octobre a eu lieu à  l’EBP la 5ème finale du concours crois­sants d’I­si­gny sainte mère AOC. Les pre­mières années, ce concours se dérou­lait dans la région « Nor­man­die » il s’est éten­du au fil des années, a plu­sieurs régions fran­çaises.
Cette année ce n’est pas moins de sept régions qui ont concou­ru, avec au départ une cin­quan­taine d’é­ta­blis­se­ments concer­nés.
Pro­gramme :
C’est vers neuf heures que nous sommes accueillis à  l’é­cole de bou­lan­ge­rie de Paris, par Thier­ry Cayet, le chef de tra­vaux. Il pré­sente aux jeunes concur­rents les labo­ra­toires mis à  dis­po­si­tion par l’é­cole. Un petit déjeu­ner leur est offert ain­si qu’aux accom­pa­gnants par l’é­quipe d’I­si­gny sainte
Mère.

1er_romuald_real_.jpg

Dix heures, début des épreuves :

A dix heures les épreuves débutent, sous la direc­tion de Yann Tabou­rel, meilleur ouvrier de France, les can­di­dats ont appor­té deux détrempes de 600 g cha­cune, et ils doivent réa­li­ser douze crois­sants incor­po­rant dans leurs pâtons la quan­ti­té de beurre qu’ils sou­haitent.
Pen­dant ce temps, une visite de l’é­cole est pro­po­sée pour les accom­pa­gnants, par le direc­teur de l’é­cole Mon­sieur Domi­nique DESCAMPS. Nous le remer­cions cha­leu­reu­se­ment pour cette visite et son accueil dans ces locaux.

Douze heures repas :

img_4033.jpg

Pen­dant que les crois­sants poussent tran­quille­ment dans les chambres de fer­men­ta­tion, nous allons savou­rer un repas a à  base de fro­mage au res­tau­rant « fil O fro­mage » dans le 13ème arron­dis­se­ment.

img_4032_2_.jpg

Qua­torze heures : cuis­son des crois­sants

Après ce bon repas les can­di­dats vont cuire leurs crois­sants. Ils ont une heure.

Quinze heures nota­tion des jurys.

A 16h30 avait lieu la déli­bé­ra­tion du jury. Celui-ci consti­tué d’en­sei­gnants, d’ar­ti­sans bou­lan­gers, de repré­sen­tants de la Coopé­ra­tive et d’ Auré­lien Rus­sias, vain­queur de l’é­di­tion 2009, avait pour mis­sion de juger du niveau tech­nique des can­di­dats, de leur capa­ci­té à  exploi­ter les atouts du beurre d’I­si­gny AOC Isi­gny Sainte Mère et, sur­tout, des qua­li­tés gus­ta­tives des crois­sants. Un exer­cice pas si simple quand on sait la mul­ti­tude de recettes et de savoir faire appli­qués à  ce seul pro­duit.
C’est donc sous le regard d’une assem­blée nom­breuse, pro­fes­seurs et per­son­na­li­tés locales, que les résul­tats ont été pro­cla­més.

img_4036.jpg

Et le pal­ma­rès ?…

groupe_gagnant.jpg

le Lau­réat, ses ensei­gnants, le pré­sident du jury et Luc Lesé­ne­chal d’I­si­gny st mère:

Le vain­queur Romuald REAL, CFA de Valen­ciennes (59)

2ème place : Antho­ny BACHELIER, CFA de Rouen (76)

3ème place : Méla­nie VILLAROYA, CiFAM de Nantes (44)

4ème place : Pierre ADAM, CFA de Rouen (76)

5ème place : Vincent BAPPEL, CFA de Bou­la­zac Péri­gueux 24)

Prix de par­ti­ci­pa­tion : (Par ordre alpha­bé­tique)

Louis BRINO, CFA de Col­mar (68)

Simon CHARRETIER, CFA de Mably (42)

Flo­rian DELGADO, CFA de Bou­la­zac Péri­gueux (24)

Lahou­cine ELSARI, CFA Rabe­lais de Paris (75)

Ayme­ric GUILLON, CFA de Dar­dilly (69)

Maxime LE ROY, Chambre des Métiers de Vannes (56)

Rémy MARTIN, CFA d’Ar­ras (62)

Fabien MENUDIER, CEPAL de Laxou (54)

Nico­las VAINUNSICA, Ecole Gré­goire Fer­ran­di de Paris (75)

Romuald Réal rem­porte un stage de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle d’une valeur de 1 500 euros, tan­dis que ses pour­sui­vants repartent avec une mal­lette de maté­riel pro­fes­sion­nel. Le CFA de Valen­ciennes quant à  lui accueille pour un an, le tro­phée du concours.

Bra­vo aux can­di­dats et à  leurs for­ma­teurs.
Ren­dez-vous, dès le début de l’an­née pro­chaine pour les sélec­tions régio­nales de l’é­di­tion 2011.

Article rédi­gé par Chris­tophe COTTARD.